Les attentats du 13 novembre 2015

Arnaud C., 6eB le 12 juin 2017

 

 

Les coupables des attentats de Paris sont des « terroristes » issus de l’État islamique. Depuis quand cette organisation existe-t-elle ? Et quel est son but ?

 

L’État islamique, connu aussi sous le nom de Daech, se fait connaître en 2006 en Irak.

 

L’État islamique tire ses ressources de puits de pétrole, des champs de cotons, vole des butins dans les banques centrales, ils prélèvent des rançons et des impôts et ils profitent aussi de donations privées.

 

Le but de Daech est d'établir un califat partout où il le peut et de développer leur territoire et d'imposer leurs règles.

 

La France est un pays particulièrement visé par Daech car elle prône la laïcité, c'est à dire la neutralité de l'état face à toutes les religions, mais la Russie est aussi un pays très touché car elle soutient les « Chiites », courant de l'Islam qui s'oppose le plus à Daech.

 

Les pays les plus attaqués par Daech sont les pays de culture arabe et musulmane.

 

Souvenons-nous comment les attentats du 13 novembre se sont déroulés

 

Le 13 novembre, un vendredi, au soir pendant un match de l'équipe de France contre l'Allemagne, trois bombes humaines ont explosé autour du Stade de France. Il y a eu un mort.

 

Au même moment d'autres terroristes sont arrivés dans des quartiers populaires très fréquentés de Paris. Ils ont tiré sur les passants avec des fusils d'assaut.

 

D'autres terroristes sont entrés dans la salle de spectacle du Bataclan, ils ont tiré sur la foule, ils ont tué 125 personnes et blessé beaucoup d'autres.

 

Devoir de mémoire.

Beaucoup d'innocents sont morts, notre devoir est de ne pas les oublier et de leur rendre hommage.

 

Les lieux de mémoire à Paris sont les cafés, où les attentats ont eu lieu, "Au Petit Cambodge" et "Au Carillon". On peut y déposer des fleurs, allumer des bougies et même y faire plusieurs minutes de silence.

Des traumatismes toujours présents aujourd'hui.

 

Tout le monde se souvient des attentats car ils ont traumatisé beaucoup de personnes.

 

Voilà de quoi on se souvient au collège de Pellegrue. Une enquête menée auprès des élèves de 6e et de 5e, cette année, a révélé des sentiments à vif.

 

Sur 80 élèves interrogés sur leurs émotions au moment des attentats, 24,32% des élèves se souviennent s'être sentis énervés, 20,27% traumatisés, 59,5% tristes et 31,1% en colère.

 

Sur le traitement des information, 89,18% des élèves n'ont pas d'avis. 5,4% ont apprécié comment les information avaient été diffusées, 14,86% ne sont pas d'accord avec les méthodes des médias car ils critiquent les images ou les vidéos choquantes, la mauvaise présentation et la répétition des informations et des explications insuffisantes.

 

Les élèves se souviennent de beaucoup d'éléments : 59,45% se souviennent du nombre de morts et de blessés, 24,32% des élèves expriment les mêmes sentiments, 36,48% se souviennent de l'intervention de la police et 27,82% se souviennent encore des visages des victimes.

 

Pour conclure, les élèves de 6e et de 5e du collège se sentent aujourd'hui pour 17,56% d'entre eux toujours tristes, 22,97% encore traumatisés, 32,43% plus calmes, 16,21% toujours en colère, 18,91% toujours dans la peur pourtant 48,64 % des élèves se disent sans peur.


Les phobies

Kim D. 4°B

(29/05/17)

La phobie c'est quoi ?

 

 

Avant de commencer une petite définition : Une phobie est une peur incontrôlée de quelque chose. Elle peut devenir si forte qu'elle empêche la personne de se comporter normalement. Cela peut devenir une maladie lorsque la phobie empêche la personne de vivre normalement .

 

Phobique de quoi ?

 

Tout peut devenir une phobie !

 

Voici quelques exemples des phobies les plus courantes :

  • - la phobie de l'espace et des activités ( vide, espaces étroits, nage )

  • - la phobie des animaux ( serpents, araignées, chevaux, oiseaux ) ...

  • - la phobie sociale : la phobie scolaire, agoraphobie ( phobie de la foule et des grands espaces ), la xénophobie ( peur des étrangers qui se rapproche du racisme ) ...

  • - la phobophobie : c'est la peur d'avoir peur !

 

Les réactions du corps :

 

Notre corps réagit forcément face à une phobie. Les symptômes communs à toutes les phobies sont les sueurs froides, les vomissements et les paniques. Selon les phobies, les personnes peuvent développer des maux divers, plus ou moins graves.

 

Les réactions de l'esprit :

 

Mais il n'y a pas que notre corps qui réagit, notre esprit aussi !!! Il se pose par exemple de multiples questions, il nous fait ressentir un sentiment de peur incontrôlable ou encore il nous fait subir un blocage d'idée. Explication : par exemple une personne atteinte d'apiphobie ( la peur des abeilles ) va se dire que l'abeille va forcément la piquer. La phobie devient vite une obsession ...

http://www.lejdd.fr/Societe/Education/Phobie-scolaire-ils-ont-l-ecole-en-horreur-813898

 

La phobie scolaire c'est quoi ?

 

Pour commencer, une petite définition : la phobie scolaire est une peur voire une terreur irraisonnée et obsédante qui conduit un enfant, sans pouvoir l'expliquer à être incapable d'aller à l'école. Il développe d'intenses réactions d'anxiété ou de panique quand on tente de l'y contraindre.

 

Comment la vaincre ?

 

Un enfant étant victime de phobie scolaire peut bien-sur se faire soigner à l'aide de plusieurs personnes qu'elles soient proches ou pas …

 

Par exemple des ami(e)s ou les parents

( frères, soeur, grands-parents … ) sont très utiles pour vaincre cette phobie .

 

Mais des avis professionnels sont souvent conseillés, voire même indispensables. Il y a par exemple des centres spécialisés comme les centres médico-psycologiques, la maison des adolescents ainsi que les points d'accueil écoute des jeunes ...

 


 

Réchauffement climatique

Par Yassine M., 6e B

(10/04/2017)

 

Le réchauffement climatique concerne toute la planète. Le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) pense que le réchauffement climatique est, depuis 1950, probablement dû aux gaz à effet de serre.

 

 

 

 

 

L'effet de serre est un phénomène naturel indispensable pour le climat. Le soleil diffuse de l'énergie sous forme de rayons. Ces rayons traversent l'atmosphère et réchauffent la terre. Les rayons les plus dangereux quittent l'atmosphère.

 

Le problème est que l'activité humaine crée des gaz polluants qui vont empêcher les mauvais rayons du soleil de quitter l'atmosphère donc la chaleur s'accumule et provoque le réchauffement climatique.
Les conséquences sont graves. Par exemple la banquise recule, les glaciers fondent et il y a des périodes de sécheresse plus rudes.

 

 

 

 

Pour arrêter ou pour éviter le réchauffement climatique il faudrait déjà que les chefs d'états mènent des politiques pour protéger la planète et faire en sorte que leurs pays consomment moins ou mieux les énergies.

 

Tous les ans des réunions entre pays ont lieu pour discuter des changements climatiques et des solutions à apporter pour limiter les catastrophes. Ces réunions se nomment COP (Conférences des Parties) et sont à l'initiative de l'ONU (Organisation des Nations Unies).

 

 

 

 

En Novembre 2015, s'est tenue la COP21 à Paris

 195 pays ont signé des accords. L'accord principal est de limiter à +2° le réchauffement climatique.

 

La COP22 s 'est organisée à Marrakech au Maroc (Afrique), en novembre 2016.

Le but était de trouver une solution pour demander aux pays engagés d'aller plus vite et d'augmenter leurs efforts.

 

Le Maroc veux montrer l'exemple en Afrique. Ce pays a ouvert la plus grande centrale solaire qui produira plus de la moitié de son besoin en électricité. Elle fonctionnera totalement en 2030.