5 sports « presque inconnus » et incroyables :

 

 Le fistball (ou faustball en Allemand) :

Le fistball est un sport collectif d'origine allemande qui se joue à 2 équipes de 5 joueurs. Le fistball est souvent assimilé à une forme de volley-ball dans laquelle le rebond du ballon est autorisé. Ce sport est pratiqué depuis le XIII° siècle en Allemagne.

 

 

 

Les règles du jeu :

Le jeu se joue en plein air, sur un terrain en gazon de 50 mètres sur 20 séparé par un filet de 2 mètres de hauteur. Il y a aussi une version en salle et une version sur la plage (le beachfaustball). Sur toutes les versions les joueurs peuvent toucher le ballon avec le poing ou l'avant-bras, chaque équipe a droit à 3 touches de balles avant que le ballon ne retraverse le filet, et un même joueur ne peut toucher le ballon deux fois de suite.

 

Le but du jeu est de pousser l'équipe adverse à la faute :

* soit parce qu'elle ne parvient pas à renvoyer le ballon de l'autre côté du filet (en maximum 3 touches de balle) 

* soit parce qu'elle renvoie le ballon en dehors des limites du terrain ;

*soit parce qu'un joueur commet une faute (double-touche, faute au filet…).

Chaque faute permet à l'équipe adverse de marquer un point. La première équipe à remporter 4 sets de 11 points remporte la partie.

 

 Le hockey subaquatique:

 

Matériel:

 

1 : tuba et protège bouche

 

2 : bonnet et protection des oreilles

 

3 : masque

 

4 : palmes

 

5 : crosse

 

6 : palet

 

7 : gant

 

 

 Les règles du jeu:

 

Le jeu se joue dans une piscine. Il y a deux équipes (de 6 joueurs et 4 remplaçants) qui s'affrontent pendant deux mi-temps de 10 minutes (environ). Le but du jeu est de progresser, en apnée en poussant ou en passant un palet, à l'aide d'une crosse afin de le faire entrer dans le but adverse. Ce qui est similaire au hockey sur glace. Comme dans le hockey les buts sont disposés face à face aux extrémités de la piscine.

 

Une équipe est composée de trois défenseurs (le pivot droit, l'arrière (centre) et le pivot gauche) et de trois attaquants (l'ailier-droit, l'avant-centre et l'ailier-gauche).

 

Si un joueur accumule les fautes il peut être sanctionné par une « prison ». Ce qui réduit ainsi le nombre de joueurs de son équipe dans l'eau. Qui dit « prison » dit assis sur une chaise à l'extérieur de la piscine. Le temps varie en fonction de la gravité de la faute voir une exclusion définitive du match. Chaque équipe choisit une couleur soit le blanc, soit le noir. Cette couleur est celle de la crosse et du bonnet des joueurs.

 

Le speedminton  ou speed badminton:

L'inventeur du speedminton est le Berlinois Bill Brandes qui cherchait à mettre au point une variante du badminton qui puisse se jouer en extérieur. Bien sûr, le badminton classique, si on le joue à l'extérieur le volant est trop léger et le vent perturbe le jeu. Ce jeu est un mélange de tennis, badminton et squash. Le premier nom de ce sport était shuttleball, puis en 2001, il fut renommé speed badminton. Le speed badminton est pratiqué par plusieurs dizaines de milliers de joueurs en Allemagne au sein de la toute récente fédération allemande de speed badminton. En France, on compte environ 10 000 joueurs et une quinzaine de clubs en 2007. Le speed badminton a désormais une fédération sportive en France. En octobre 2015, il est décidé que le speed badminton serait renommé en "crossminton".

 

Le terrain est composé de deux carrés ( 5,5 m de côté ), distants l'un de l'autre de 12,8 m. On peut y jouer sur la moitié d'un terrain de tennis. Il y a trois types de lignes:

*Ligne de fond de cours

*Ligne de service

*Ligne médiane

*Ligne extérieure du couloir de double

Le speed badminton peut être joué aussi bien en salle qu'en extérieur.

Un match se déroule en trois sets gagnants ; le set se jouant en 16 points avec deux points d'écarts. Un point est marqué lorsque le volant, appelé speeder, atteint le carré de l'adversaire ou si ce dernier commet une faute. Les lignes font partie du terrain. Une faute est commise si :

*le joueur fait un service faux ;

*le joueur touche le speeder avec une partie de son corps ;

*le joueur envoie le speeder en dehors du carré adverse le joueur touche à plusieurs reprises le speeder avec sa raquette.

*Si un joueur joue un speeder qui est hors des limites du terrain, alors le jeu continue.

Le choix du service et du côté sont décidés par tirage au sort. Chaque joueur a 3 services à tour de rôle. Une fois le score 15/15 atteint, un changement de service a lieu à la fin de chaque point. Le service peut être effectué soit à la cuillère avec le speeder devant le corps au milieu de son carré, soit avec le speeder au-dessus de la tête (smashé, avec saut ou non) à partir de la ligne de fond. Au cinquième set (set décisif), un changement de côté a lieu dès qu'un joueur obtient 8 points.

 

le roller derby :

Le roller derby est un sport d'équipe de contact se pratiquant en patins à roulettes quads sur une piste de forme ovale. Le but du jeu est de réussir à dépasser en un laps de temps donné les joueuses adverses sans se faire projeter au sol ni sortir de la piste. L'ancêtre du roller derby était un sport professionnel aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Le roller derby contemporain est désormais un sport international avec des ligues partout dans le monde et à prédominance féminine. En 2013, il y a plus de 1 250 ligues autour du monde, principalement dans les pays anglophones.

 

 

 Sur le terrain, 10 joueuses s’affrontent, chaque équipe étant constituée de :

*une jammeuse

*quatre bloqueuses (dont une «pivot».

Le principe est simple : les bloqueuses des deux équipes doivent rester groupées en un «pack», roulant à allure modeste autour de la piste. Les jammeuses vont devoir doubler un maximum de fois le pack en effectuant des tours de piste. A chaque fois qu’une jammeuse double une adversaire (en lui prenant un tour) sans faire de fautes, elle fait gagner un point à son équipe. L’équipe avec le plus grand nombre de points au terme des deux mi-temps gagne le match. Le rôle des bloqueuses est donc d’empêcher la jammeuse adverse de les doubler tout en facilitant le passage à travers le pack de leur propre jammeuse.

Il est autorisé d’attaquer un adversaire avec toute partie du corps située entre les épaules et les mi-cuisses, à l’exception des coudes, des avant-bras et des mains.

Il est interdit de frapper une adversaire en dessous des mi-cuisses, au dessus des épaules et dans le dos.

sources :

 

http://ffroller.fr/les-disciplines/roller_derby/

 

 

 

 

 

 

 Le bouzkachi :

 

Le bouzkachi ou aussi dit « jeu de l'attrape chèvre » est un sport équestre collectif Afghan et il est également pratiqué dans d'autres régions du monde d'Asie centrale et du Moyen-Orient : Ouzbékistan, Tadjikistan, Kazakhstan, Pakistan, Iran, Kirghizstan. Lors d'une partie il peut y avoir une centaine de participants répartis en équipe de 10 joueurs.

 

 

Les cavaliers forment un seul cercle, une carcasse décapitée ( chèvre ou mouton ou veau) est lancé au milieu du cercle. Au signal, les cavaliers se ruent vers la carcasse et tentent de la ramasser. Pour compter un but, le cavalier porteur de la carcasse devait galoper, à l'origine, vers un but, le plus souvent à plus de deux kilomètres en traversant ses adversaires armés de fouets, pour pouvoir ensuite rapporter la carcasse au point de départ. De nos jours il faut atteindre une zone déterminée.