La médiation

 

Geoffrey P. 6e B, épaulé par Kim D, 4e B.

(22/05/2017)

 

 

La médiation est faite pour régler les conflits des élèves sans passer par des adultes.

 

La médiation se déroule grâce à  trois médiateurs et il y a deux « médiés »  dans la salle de médiation. Si vous désirez aller en médiation, celle-ci se déroule entre midi et deux. Après la cantine, les médiateurs vont chercher les « médiés » dans la cour et se dirigent vers la salle de médiation :

 

 

La médiation se déroule en six étapes :

 - les « médiés » et les médiateurs s’assoient ;

- Ils se présentent (nom, prénom, classe);

- Les médiateurs lisent les règles aux « médiés » ;

- Puis le moment d’échange peut enfin commencer (questions, récits) … ;

- Les  « médiés » cherchent une solution « gagnant-gagnant » ;

- Une fois la solution trouvée, « médiés » et médiateurs signent la feuille de médiation.

La première étape de la médiation est la présentation. La deuxième étape de la médiation est de lire les règles et de les accepter. La troisième étape de la médiation est le récit du problème, les médiateurs posent alors des questions. La quatrième étape de la médiation est le choix d’une solution « gagnant-gagnant ».

 

La cinquième étape de la médiation est la signature de la feuille de médiation par les médiateurs et les « médiés », ce qui permet d’avoir l’accord de tous.

 

 

Pensez à la médiation pour régler vos conflits quotidiens !

 


 

Par Mylène. R & Sara . G, 4eB. Lundi 22 mai 2017

     

Mr Baubeau n'est pas

 chargé que d'élèves !


Mr Baubeau en cours avec la classe de 6°B

http://lebuzz.eurosport.co.uk/quizzes/which-sport-should-you-take-up-after-christmas-9286/


Connaissez-vous Monsieur Salas ?

par Inès B. & Sara G., 4eB. Lundi 23 janvier 2017

 

Nous avons interviewé Monsieur Salas, le principal du collège, pour en savoir

plus sur sa carrière et son installation au collège.


Inès.B & Sara.G : Depuis quand êtes-vous chef d'établissement ?
M. Salas : Depuis 6 ans.

I.B & S.G : Combien de collèges avez-vous dirigé auparavant ? Lesquels ?
M.S : J'ai dirigé le collège Jean Jaurès à Cenon et celui-ci.

I.B & S.G : Combien d'élèves y avait-il ?
M.S : Il y en avait 600.

           
I.B & S.G : Comment décririez-vous l'ambiance de l'équipe et celle du collège Champ d'Eymet ?
M.S : Toutes les équipes sont bien, elles font de leurs mieux pour tous les élèves même ceux rencontrant des difficultés.

          

I.B & S.G : Quels sont les changements pour vous ?
M.S : C'est très loin de chez moi.

          

I.B & S.G : Que voudriez-vous améliorer dans ce collège ? Qu'envisagez-vous ?
M.S : J'aimerais obtenir des meilleures notes au brevet.

 

 

 

I.B & S.G : Aimez-vous les installations ?
M.S : Au niveau des salles, c'est satisfaisant. Il y a des améliorations à faire notamment  pour le bureau de la gestionnaire qui doit être plus proche de la vie scolaire et aussi le CDI qui doit être plus accessible à tous donc à déplacer au rez-de-chaussée. Il faudrait changer les tables et avoir une piscine à proximité. Après c'est déjà bien d'avoir des équipements sportifs.

I.B & S.G : Quels métiers exerciez-vous avant ?
M.S : Dans un premier temps professeur et ensuite conseiller principal d'éducation.

            

I.B & S.G : Quelles études avez-vous faîtes ?
M.S : Des études de comptabilité  et de sciences sociales.

            

I.B & S.G : Êtes vous content de votre mutation ?
M.S : Oui pourquoi cette question ?

            

I.B & S.G : Quelles différences d'ambiance voyez-vous entre le collège de Pellegrue et votre ancien établissement ?
M.S : Je trouve que mon ancien collège était plus grand.

            

I.B & S.G : Êtes-vous content de votre logement de fonction ?
M.S : Oui même si je ne l'occupe pas beaucoup.

            

I.B & S.G : Que regrettez-vous de votre ancien collège ?
M.S : Pas grand chose.

               

 


Nous avons trouvé cette interview intéressante.

Merci à M. Principal de nous avoir très aimablement  reçues !!

Collège au cinéma !

Article de Kim D., 4eB. Lundi 16 janvier 2017.

Le dispositif :

Le collège de Pellegrue a mis en place un dispositif pour apprendre aux élèves, de 4ème et de 3ème, ce qu'est un film et leur apprendre la lecture et l'analyse d'images (les différents plans de caméra, le tournage...) et tout simplement leur permettre d'acquérir une  culture cinématographique. Ce dispositif s'appuie sur un dispositif de l'Education Nationale qui s'appelle : «Collège Au Cinéma». Durant cette super journée de culture pure les élèves apprennent aussi à se concentrer sur un film et savoir par la suite le raconter en détails mais aussi de comprendre les intentions du cinéaste !...

A Pellegrue, «Collège au cinéma» se déroule sur une journée dans deux lieux différents : le matin au cinéma l'Eden de Monségur et l'après-midi au collège.
Cette journée se déroule en deux parties : la projection du film (le matin) et les ateliers d'analyse (l'après-midi). La journée de «Collège au cinéma» se fait chaque année, depuis 2011, en trois fois.
Les élèves de 3ème partent donc au lycée en ayant lu et analysé six films sur deux années.

 

Le film :

Le film Couleur de peau : Miel a été inspiré de l'histoire d'enfance et d'adolescence de l'auteur de cette histoire : Jung. Le film se passe en Belgique et en Corée .
L'origine du film est une bande dessinée, aujourd'hui en quatre tomes. Jung un jeune garçon Coréen a été adopté dans une famille Belge. Il a des frères et des sœurs dont une soeur ayant elle aussi été adoptée. Durant tout le film, Jung essaie de retrouver son identité.
En faisant ses recherches, il découvre que ses parents sont présumés décédés …
Couleur de peau : Miel est un film d'animation mais il possède des passages d'images documentaires, d'archives familiales ou d'archives historiques qui ancrent le récit dans la réalité et la vérité. On retrouve aussi Jung en train d'essayer de retrouver son identité à l'âge adulte. Donc ce film est reconnu comme un film d'animation mais c'est aussi un film documentaire. On peut dire qu'il appartient au genre « docu-fiction d'animation ».